Méthode de lecture rapide, de François Richaudeau

Méthode de lecture rapide

Thème : Productivité & Efficience

Titre : Méthode de Lecture rapide

Auteur : François Richaudeau (1920-2012) est l’auteur principal. Il est diplômé des Arts et Métiers et titulaire d’un doctorat d’Etat de l’Université. Il peut être considéré comme un acteur fort de la recherche en matière de lecture, domaine qu’il a particulièrement fait progresser. On lui doit la création des éditions Retz. Il a coécrit Méthode de Lecture rapide avec Michel (1928-1991) et Françoise Gauquelin (1929-) ont mené de nombreux travaux statistiques concernant l’astrologie et le comportement humain à partir de 1950.

Date de parution : 1969 – dernière édition : 2004

Lecture rapide est une version synthétique du Cours de lecture rapide écrit par les mêmes auteurs et qui contient plus de détails sur les méthodes et les analyses formulées et plus d’exercices.

Nombre de pages : 289 plus 35 pages d’exercices

Temps de lecture : environ 6h

Temps variable car exercices compris dedans. Il est important de prendre le temps de se pencher sur les mises en application, de répartir sa lecture sur plusieurs jours pour une meilleure efficacité et de répéter régulièrement les gammes proposées en fin d’ouvrage.

L’idée en moins de 60 mots : Nous pouvons lire et enregistrer bien plus vite que nous le faisons actuellement. Nous sommes des autodidactes en lecture et avec méthodes et exercices, les progrès sont à la portée de tous. Pointez vos faiblesses, développez-les et entraînez-vous. Les portes d’un enrichissement efficient et durable vont rapidement s’ouvrir à nous.

3 meilleures citations :

« Nous sommes, dans le domaine de la lecture visuelle et silencieuse, tous des autodidactes. »

« L’articulation d’un mot est beaucoup plus longue que sa simple perception ; elle prend environ quatre fois plus de temps. »

« Avez-vous connu l’ivresse de saisir le sens d’une page entière en un seul regard ? »

Notes :

Facilité de lecture : 9/10

Dans la tendance actuelle : 8/10 – toujours d’actualité malgré la date de 1ère parution. Lire est aujourd’hui toujours essentiel, bien que les vidéos, les podcasts,… prennent plus de place qu’avant.

Pertinence / Originalité des idées développées : 8/10

Applicabilité des conseils : 10/10 – conseils applicables immédiatement, dans tous les domaines et dans la durée

Note globale : 8,1/10

3 actions retenues :

  • Eviter si possible tout retour en arrière dans ses lectures mais plutôt aller de l’avant et accélérer pour lire plus vite et mieux
  • Ne pas subvocaliser (prononcer même imperceptiblement les mots lus)
  • Organiser ses lectures :
  1. Etablir un plan de lecture, selon le but recherché. Exemple : se former sur l’utilité des SICAV -> on passera rapidement le reste d’un ouvrage consacré aux marchés financiers en variant la vitesse de lecture et en utilisant la technique de l’écrémage.
  2. Se donner des créneaux de lecture dans son agenda quotidien : 45 minutes le soir dans les transports,… et décider également de l’investissement temporel apporté à chaque ouvrage/passage : 30 minutes pour ce chapitre,… Généralement la lecture devient moins efficace au bout d’1 heure. Segmenter les ouvrages est donc une bonne méthode.
  3. Lire 3 fois. C’est ici un conseil issu du livret How to read a book de Paul Edwards, téléchargeable librement, qui donne de très bonnes idées. Cela consiste en réalité à « écrémer » (1ère lecture) très rapidement le livre une 1ère fois. Puis à le lire en détails (2ème lecture) en variant la vitesse de lecture en fonction de l’importance des passages. Enfin une lecture de synthèse (3ème lecture) permet d’inscrire en nous les messages que nous souhaitons conserver du livre. 3 lectures ne signifient pas plus de temps passé à lire un livre. Au contraire, on s’approprie bien mieux l’organisation du livre et notre esprit est plus apte à suivre le cheminement de l’auteur.

Synthèse : La méthode proposée dans Lecture rapide, mise à jour récemment mais datant un peu est toujours d’actualité et nous apprend beaucoup sur ce que nous apprenons généralement en début d’école primaire. Je regrette même de ne pas l’avoir débuté bien avant, pendant mes études. Bien que l’école de la vie…ce soit toute la vie !

En 10 leçons à suivre plutôt une par une, François Richaudeau nous guide sur les vecteurs d’amélioration et sur les erreurs communes à éviter pour entrer dans ce nouvel univers de la lecture rapide ! Les domaines abordés sont variés et l’on ressent clairement l’œil de l’expert dans les explications de l’auteur. Techniques d’écrémage, de repérage, lecture sélective, fixations de l’œil, mémoire, textes techniques, d’affaires,… : toutes ces questions sont envisagées.

Le format : Observations expérimentales/Exemples – Théorie – Exercices d’application à chaque leçon fonctionne très bien.

Pour ma part, partant d’une vitesse de lecture de 85 000 caractères / heure, j’ai atteint une vitesse de 108 000 caractères / heure au final. Soit une progression de +27%, uniquement sur la technique de lecture. Combinée à l’organisation de mes lectures, je compte bien atteindre un niveau d’amélioration supérieur +50%. Je ferais un point lors de la fin de mon Trimestre 1 du PMBA.

Pour un 1er livre du Personal MBA, c’est donc une très bonne surprise et un excellent départ. Pourvu que ça dure ! 🙂

Liens vers des analyses similaires :

Xavier du blog LectureRapide a réalisé un épluché très détaillé de ce livre.

2 pensées sur “Méthode de lecture rapide, de François Richaudeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *